L’hypnose

Deux types d’hypnose : l’Ericksonienne et l’humanisme 

L’hypnose Ericksonienne

L’hypnose Ericksonienne induit un état de légère modification de la conscience, c’est la plus connue des deux. 

  • Cette technique, créée par le psychiatre américain Milton H.Erickson, est réputée pour son action sur l’angoisse et les dépendances. Le patient, soutenu par les paroles persuasives et évocatrices du praticien, plonge dans son inconscient pour y puiser de nouvelles ressources, choisir les solutions au problème qu’il veut résoudre et effectuer une transformation intérieure positive. Les séances s’effectuent principalement en individuel.
  • Avec cette technique, le patient peut orienter son attention vers un but spécifique.

L’hypnose Humaniste

L’hypnose Humaniste fonctionne en pleine conscience.

  • La personne est en état augmenté de conscience. Elle est parfaitement en mesure de parler au cours de la séance pour faire entendre ses choix et besoins.
  • La personne agit ainsi sur elle-même, comme elle le souhaite, à son rythme, sans manipulation ni suggestions cachées ou subliminales de la part du thérapeute.
    La thérapie est donc parfaitement « sur-mesure».
  • Grâce à ses particularités, l’Hypnose Humaniste est aussi bien une pratique de thérapie (stress, sommeil, poids, tabac, etc.) que de psychothérapie (mal-être, dépression, couple, etc.) et de coaching (systémique, action profonde qui respecte la vie privée). La personne en « état de conscience augmentée » profite des bénéfices de l’hypnose, en thérapie comme en coaching : mêmes phénomènes hypnotiques (souvenirs, régressions, thérapie, anesthésies, etc.) mais dirigés par la personne elle-même.
  • L’hypnothérapeute Humaniste est un guide, qui explique et qui aide, mais il n’impose rien. Son rôle est d’accompagner.

Les indications 

L’hypnose est une technique de coaching qui utilise l’aptitude naturelle du cerveau à entrer en état de conscience modifié via le langage.

Elle gagne du terrain dans le secteur hospitalier, où elle est utilisée pour accompagner le patient lors d’opérations, d’accouchements, ou pour la gestion de la douleur chronique, voire même dans le cadre d’optimisation de la cicatrisation.

Elle se développe également dans les milieux sportifs, où une meilleure gestion du stress en compétition est requise, ainsi qu’une amélioration des performances par la visualisation en état de conscience modifié.

Lors des séances en cabinet, il est possible d’apprendre l’auto-hypnose à des fins de gestion de la douleur, ou d’amélioration de performances sportives. 

Comme il s’agit d’un accompagnement personnalisé visant à vous permettre d’atteindre vos propres objectifs, son champ d’application est très vaste.

 Désormais en coopération avec le cabinet dentaire, nous développons ensemble les séances spécifiquement liées à la peur du dentiste et de la chirurgie, ainsi que le bruxisme. 

La majeure partie des consultations
portent sur les thèmes suivants :

Arrêt de la cigarette 

Besoin de confiance en soi

Perte de poids (motivation…)

Compulsions (alimentaires, comportementales…)

 

Troubles du sommeil (difficultés à l’endormissement, cauchemars récurrents…)

Stress (chronique ou sur une période donnée, à l’approche d’un examen par exemple…)

Phobies (insectes, peur du vide, serpents, avion…)

Procrastination (remettre trop souvent à demain ce qui devrait être déjà fait hier !)

Deuil

Traumatisme (fausse couche, accident…)

Mieux-être

 

La séance 

Déroulement d’une séance :

La séance dure en moyenne 1h30.
Nous discutons de l’objet de votre visite, nous ciblons ensemble précisément votre objectif et réunissons vos ressources si cela s’avère nécessaire.

Ensuite, vous vous installez confortablement, et la séance peut commencer. Je suis assise en face de vous et je commence à parler.
Vous entrez progressivement en état de conscience modifié, puis nous travaillons ensemble sur la technique la plus appropriée à votre cas.

En moyenne, on compte entre 2 et 6 séances suivant la thématique abordée, et, bien sûr, le cas de chacun! 

FAQ : Foire aux questions

On m’a souvent demandé….

Je ne crois pas à l’hypnose, est ce que ça peut marcher quand même ?

Il n’est pas nécessaire « de croire à l’hypnose » : ce n’est pas une religion !
Cependant, il est important de se sentir assez en confiance pour se « laisser aller », curieux de l’expérience et ouvert à la nouveauté. À ce moment là, cela peut très bien marcher sur n’importe qui, de façon plus ou moins spectaculaire suivant la sensibilité de chacun !

« Pourquoi parlez vous de « transe »

Il s’agit en vérité de Transe Hypnotique, c’est un raccourci pour parler de « l’État de Conscience Modifié » ou lors d’un d’État Augmenté de Conscience » suivant le contexte dans lequel nous travaillons. Dans les deux cas, des sensations physiques témoins apparaissent (lourdeur ou légèreté, chaleur, respiration plus profonde…)
Une transe hypnotique n’a pas besoin d’être impressionnante pour être efficace: elle peut être légère et redoutable à la fois ! 

« J’ai peur d’être manipulé »

Que l’on se rassure : il y a toujours une partie de vous qui veille à ce qui se passe pendant la séance : une action ou une parole incongrue et votre vigilance revient naturellement au galop, diminuant voire annulant les effets de l’état modifié de conscience, et vous reprenez le contrôle quasi instantanément !

Quant à votre praticienne, elle n’espère qu’une chose : que vous soyez satisfait de sa prestation en un minimum de séances afin que vous la recommandiez aussi à vos amis, et pas qu’à vos ennemis !

« Est ce que je vais faire la poule pendant la séance ? »

(J’ignore pourquoi cette question revient si souvent, mais puisque vous me le demandez…)

Cela dépend de votre créativité, et vous le ferez seulement si il s’avère que l’imitation du gallinacé vous aide à résoudre quelque chose… Personnellement je ne l’ai jamais proposé à un patient ! La majorité du temps, nous sommes bien trop occupés à découvrir les merveilles de votre inconscient pour avoir le temps de faire du spectacle sans spectateurs !

« Est ce que je peux rester « bloqué en transe ? »

Hé bien non! De la même manière que le cerveau passe d’un cycle de sommeil à un autre, il transite naturellement d’un état de conscience modifié à un état de conscience ordinaire, et l’état hypnotique s’arrête naturellement au bout d’un moment si on ne l’entretient pas.

« Est ce que je suis réceptif ? »

Votre cerveau, comme tout à chacun sait passer en état de conscience modifié, et vous avez certainement déjà expérimenté la transe légère au cours de votre vie. Par exemple lorsque vous êtes tellement absorbé dans votre tache que vous ne voyez plus le temps passer… Cet état est très accessible et suffit régulièrement au travail que nous effectuons ensemble (quoique légèrement augmenté…)

Les états plus profonds sont également accessibles, soit naturellement si vous êtes déjà très sensible à cela, soit avec un petit peut d’entrainement. Quoi qu’il en soit, ce sont des choses que l’on ne découvre qu’en essayant!

« Est ce que je peux retourner au travail directement après une séance ? »

Bien entendu, suivant les gens, le « retour à la réalité » est plus ou moins rapide et facile. Si c’est votre première expérience en hypnose, prévoyez de ne rien faire de trop intense (physiquement ou intellectuellement) dans les heures qui suivent la séance.

« Est ce que quelqu’un peut « rentrer dans mon cerveau » quand on fait de l’hypnose? »

La réponse est « NON, absolument pas ! »… nous ne sommes pas chirurgiens !
Il s’agit de techniques de langage, visant à vous aider à recadrer un comportement ou à obtenir un « déclic »…
Nous n’avons pas non plus la prétention de savoir « lire dans les pensées » bien que l’intuition soit notablement augmentée avec l’état de conscience modifié, et permette régulièrement de surprenantes coïncidences !

Vous pouvez également me contacter par mail ou par téléphone pour des informations complémentaires :
n’hésitez pas, je me ferai un plaisir de vous répondre !